Un amour aussi grand que le désert de Gobi vue à travers une loupe / Tilman Rammstedt

Publié le 3 Octobre 2015

Edition : Piranha

Pages : 208

Année : 2015

 

 

Résumé :

Keith Stapperpfennig a été élevé par un grand-père excentrique et une ribambelle de « grand-mères » plus jeunes les unes que les autres. Pour son quatre-vingtième anniversaire, toute la famille se cotise pour offrir un voyage au patriarche. Quand celui-ci annonce vouloir se rendre en Chine, c’est Keith, à son grand dam, qui est désigné pour l’accompagner. Bien décidé à ne pas partir, il flambe l’argent du voyage au casino et se terre chez lui. La situation se complique quand il reçoit un appel lui annonçant le décès de son grand-père. Keith ne voit alors qu'une solution : inventer une histoire qui fera croire à tous que le voyage en Chine a bien eu lieu.

 

Mon avis :

Tout d'abord merci à Babelio et aux éditions Piranha pour ce livre.

 

On fait la connaissance de Keith qui a été désigné par ses fréres et soeurs pour partir en voyage avec leur grand pére en Chine, mais lors d'un excés de gentillesse il perd tout l'argent au casino ; c'est ainsi que commence son récit imaginaire.

Dans ce livre est narré 2 périodes de l'histoire en alternance dans les chapitres, il y a d'une part le passé de Keith ainsi que sa relation avec son grand pére et d'une autre les lettres envoyées à sa fraterie.  Ce dernier point m'a un peu géné, car dans ses lettres Keith a imaginé une très belle histoire, mais je n'ai pas su m'y attacher car tout le long de ma lecture je me disais que tout était faux et inventé ce qui a gaché le charme de ses lettres . 

Cependant, j'ai bien aimé la partie plus concréte du livre c'est à dire la partie non épistolaire, car cela m' a permis de découvrir réellement les personnages, leurs caractéres et leur relations si particuliére. Pourtant j'ai également trouvé que certaines scénes étaient tirées par les cheveux, mais j'ai pris cela au second dégrés ce qui m'a permis de sourire réguliérement lors de ma lecture.

Quand aux personnages très atypiques, il n'y en a aucun auxquels je me suis attachée, en effet le grand pére a un caractére bien trempé et une idée de l'éducation bien particuliére c'est pour cela que  Keith lui ressemble beaucoup, il a une vision de la vie bien différente de la majorité des personnes.

Finalement, une lecture remplie de dérision qui m'a fait passer un bon moment mais dont je ne garderais pas un souvenir intarrisable.

Le grand plus de ce livre est qu'il m'a permis de voyager en Chine et de découvrir certains monuments ainsi que leurs histoires.

 

Ma note : 3,75/5

Rédigé par lecture de cindy

Publié dans #contemporain

Repost 0
Commenter cet article

Lilie 17/10/2015 21:57

Pour la couverture et pour la Chine, je dis oui ! =)